Labels de construction : RT 2012, HPE, BBC… Comment s’y retrouver ?

Labels de construction

Le secteur du bâtiment fait face aujourd’hui à de nouvelles préoccupations environnementales. En effet, les constructeurs y prêtent aujourd’hui de plus en plus attention. Ils souhaitent désormais construire ou rénover des bâtiments dans un souci environnemental. Les normes, certifications et labels de construction sont alors multipliés. Difficile de s’y retrouver parmi ces différents labels, qui ont chacun leurs spécificités. Equipements A Partager fait un point sur les principaux labels de construction.

 

Quelles différences entre normes, certifications et labels de construction ?

Labels, normes, certifications, autant d’appellations différentes qu’il est parfois difficile d’en saisir les nuances. Voici les définitions de ces termes, pour pouvoir les différencier.

Une norme est un référentiel qui précise les caractéristiques exigées pour un bâtiment de qualité. Ces normes sont éditées par des organismes de normalisation officiels comme l’AFNOR ou l’ISO. Elles sont pour la plupart de l’ordre du volontariat, mais certaines ont néanmoins été rendues obligatoires par les pouvoirs publics.

Une certification est une attestation de conformité aux normes en vigueur d’un bâtiment, réalisé par un audit d’un organisme tiers. Une certification donne alors le droit d’utiliser une marque de qualité, telle qu’un label par exemple.

Un label, ou label de qualité, est un signe d’identification, une marque, qui s’appuie sur un référentiel défini par un syndicat professionnel ou une association. Il atteste de la qualité supérieure d’un bâtiment.

Ces 3 termes sont extrêmement liés, et attestent ainsi de la qualité d’une construction ou d’une rénovation d’un bâtiment.

 

Labels de construction

Labels de construction HPE

Labels de construction - HPELes labels HPE (Haute Performance Énergétique) sont applicables dans le cadre de la norme RT 2012, et sont délivrés par l’État.

  • Le label HPE vise une réduction des consommations d’énergie primaire (chauffage, eau chaude sanitaire, appareils auxiliaires de chauffage et de ventilation, climatisation éventuelle, éclairage) de 10 % par rapport au niveau RT 2012.
  • Tandis que le label TPHE (Très Haute Performance Énergétique) vise une réduction des consommations d’énergie primaire de 20 % par rapport au niveau RT 2012. Ces deux labels peuvent être attribués dans le cadre de bâtiments neufs.
  • Cependant, il existe également le label HPE Rénovation, pour les bâtiments rénovés achevés avant 1948. Ce label peut être attribué aux bâtiments résidentiels dont la consommation maximale d’énergie primaire est de 150 kWh/m²/an. Cela correspond au niveau bâtiment haute performance énergétique. Ou de 80 kWh/m²/an, correspondant au niveau bâtiment basse consommation énergétique. Mais également aux logements non-résidentiels dont la consommation d’énergie est inférieure de 40 % à la consommation de référence selon la norme RT 2012.

 

Labels de construction Effinergie

Labels de construction - EffinergieLes labels Effinergie sont applicables dans le cadre de la norme RT 2012, et sont initiés par l’association Effinergie. Ils peuvent être délivrés par Céquami, Cerqual, Certivéa, Prestaterre et Promotelec.

  • BBC Effinergie (Bâtiment Basse Consommation) : le label BBC Effinergie peut être attribué pour un projet de construction conforme au référentiel E+C, c’est-à-dire correspondant à un niveau Énergie a minima égal à 2 et un niveau Carbone, a minima égal à 1.
  • Effinergie Rénovation : ce label concerne bâtiments rénovés achevés avant 1948. Il peut être attribué aux bâtiments résidentiels dont la consommation maximale en énergie primaire est de 80 kWh/m²/an. Mais aussi aux logements non-résidentiels dont la consommation primaire est inférieure de 40% à la consommation conventionnelle de référence définie dans la Réglementation Thermique dite Globale
  • BEPOS Effinergie (Bâtiment à Énergie Positive) : le label BEPOS Effinergie peut être attribué aux projets de construction conformes au référentiel E+C c’est-à-dire correspondre à un niveau Énergie a minima égal à 3 et un niveau Carbone, a minima égal à 1.

 

Label de construction BBCA

Labels de construction - BBCALe label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) a été conçu par l’association BBCA, dans le cadre de la stratégie nationale bas-carbone, dont l’objectif est de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Il permet de valoriser les bâtiments dont l’empreinte carbone est faible sur l’ensemble de son cycle de vie. Il peut entrer en vigueur dans le cadre de la norme RT 2012 et du label E+C (un niveau Énergie de 1 et un niveau Carbone de 2). Pour cela, le projet de construction doit promouvoir l’utilisation de matériaux biosourcés et permettre de réduire les émissions de CO2.

 

Certification de construction

Labels de construction - HQELa certification HQE (Haute Qualité Environnementale) est une démarche globale à l’initiative de l’association HQE, qui traduit l’équilibre entre respect de l’environnement (énergie, carbone, eau, déchets, biodiversité…), qualité de vie et performance économique. Cette démarche permet ainsi d’obtenir des certifications, adaptées aux types de bâtiments. La plus connue est la NF Habitat HQE pour les maisons individuelles, ou logements collectifs, délivrables par les organismes CERQUAL Qualitel Certification et CÉQUAMI.

 

Normes de construction

  • Labels de construction - RT 2012Norme RT 2012 (Réglementation Thermique 2012) : la norme RT 2012, établie par la Grenelle de l’Environnement, est en vigueur depuis janvier 2013 et impose une consommation énergétique maximum de 50 kWh/m²/an pour tous les bâtiments neufs. Afin de respecter cette obligation, il est nécessaire d’adapter l’isolation thermique, d’utiliser des énergies renouvelables, et d’adapter les matériaux utilisés. Elle remplace ainsi le label BBC (Bâtiment Basse Consommation), prévue par son prédécesseur RT 2005.
  • Norme RT 2020 (Réglementation Thermique 2020) : cette nouvelle norme est en cours de développement et entrera en vigueur en janvier 2020. Cette réglementation thermique correspondra au label BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive). Cette norme imposera ainsi aux bâtiments neufs d’être à énergie positive, c’est-à-dire de produire plus qu’ils ne consomment.

 

Ces différents labels et normes de construction, permettront à terme de créer des bâtiments intelligents. Ces nouveaux bâtiments vont révolutionner le secteur du BTP. Il ont pour but de répondre aux préoccupations environnementales en réduisant leur consommation énergétique.

 

Et vous, êtes-vous accrédités de labels ou de normes de construction ? N’hésitez pas à réagir et partager cet article.

On vous recommande aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *