Été 2017 : une belle période pour le bâtiment

Si 2016 a marqué une envolée spectaculaire de l’immobilier, aussi bien dans le neuf que l’ancien, pour la construction, la vraie reprise n’est attendue que pour 2017. C’est du moins ce qu’affirme le bilan dressé ce mercredi par la Fédération française du bâtiment (FFB). Outre la crise économique qui avait touché de nombreux secteurs, 2016 avait été marquée par la destruction de 10 000 emplois salariés. Cette perte a été compensée par la création de 10.000 emplois intérimaires. On comptait 1,43 million d’actifs en fin d’année. Parallèlement, le nombre de permis de construire obtenus a également connu une ascension fulgurante.

 

Le secteur du bâtiment en 2017 : la reprise confirmée

La reprise n’a pourtant pas été sans peine. L’année 2008 marquait l’entrée dans la crise du logement (entre autres), dont il a fallu 8 ans au secteur pour se redynamiser. Plusieurs éléments ont contribué à sortir le bâtiment, parmi lesquels l’amélioration du contexte économique, la baisse des taux et un « contexte institutionnel très favorable pour le logement, avec de nombreux dispositifs en faveur des propriétaires et bailleurs (commande HLM, PTZ et dispositif ‘Pinel’)”.

 

Pour Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, cette reprise tient notamment à la croissance du logement neuf (+7,4%) et de la bonne surprise de l’arrêt de l’effondrement du non-résidentiel neuf à -1,7%. En 2017, l’organisation envisage une croissance de l’activité de 3,4%.

 

L’été : saison propice pour le bâtiment

Pour la FFB, le maintien de la reprise est indispensable : l’été étant une période propice aux travaux de chantiers comme l’isolation, la peinture, la toiture ou encore la rénovation de la terrasse ou de la salle de bain. C’est également le meilleur moment pour entretenir et mettre aux normes son système de chauffage avant l’hiver.

S’il peut sembler difficile de devoir se passer de douche ou de baignoire le temps de refaire sa salle de bain, il est plus facile de se passer d’eau chaude en août qu’en novembre.

 

Idem pour l’isolation. S’il faut retirer les couches isolantes en place pour les remettre à neuf ou les changer, se passer de confort thermique en été est beaucoup plus simple qu’en hiver.

La belle saison est aussi la période idéale pour refaire les peintures intérieures et extérieures. En effet ces petits travaux de rénovation supportent assez mal l’humidité et les intempéries (vent violent, gel,etc). Bien sûr, la géolocalisation entre en compte dans la programmation des travaux : si vous résidez à Antibes, vous pouvez repousser la date butoir jusqu’en septembre /octobre par exemple. Les températures seront encore douces tandis que pour un logement à Chamonix, il faudra s’y prendre plus en avance.

 

Si vous devez changer vos fenêtres, c’est également le bon moment : se passer de vitrages en été est plus simple que quand les températures avoisinent le zéro degré.

L’été 2017 : la reprise sur l’ensemble des secteurs du bâtiment

Par ailleurs, le secteur résidentiel n’est pas le seul concerné : grâce aux bâtiments industriels et aux commerces (10% de progression en moyenne), le non résidentiel neuf devrait renouer enfin avec une activité orientée à la hausse (+4 %). Dans la même période, on note une stabilisation de l’activité en bureaux et en bâtiments administratifs.  En conséquence, le bâtiment créera enfin de l’emploi, aux environs de 10 000 postes en solde net, dont 6 000 salariés et 4 000 intérimaires.

On vous recommande aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *